40 ans déjà… Depuis la naissance de l’honorable « Confrériye dèl târte al djote »

Auteur : CHANTRAINE Pierre et DALNE Christian

En 1980, Nivelles fête le vingtième anniversaire de son jumelage avec la ville française de Saintes. Durant ces années, les conjoints sont restés très unis et des échanges des plus conviviaux ont été très nombreux.

Le secrétaire communal de l’époque Jacques Deflandre et le président du comité de jumelage « Nivelles- Saintes » Roger Jeuniaux veulent marquer l’événement et fêter les noces de porcelaine avec éclat.
Ils ont conscience que l’homme de l’époque, d’une façon générale, perçoit un réel besoin de revenir vers des traditions plus anciennes et d’apprécier davantage les produits de son terroir. Dans un monde qui change, il ressent un besoin irrésistible de revitaliser la connaissance et la défense de son patrimoine culturel tant historique, folklorique que gastronomique.

A Saintes, la confrérie des « Galants de la Verte Maresnes » défend l’ostréiculture.
A Nivelles, il existe une tradition culinaire d’excellence : la tarte al djote.
Et les deux compères rêvent : pourquoi ne pas fonder, en nos murs, une confrérie qui défendrait ce plat nivellois ?

Hommes de terrain, ils savent que la tâche ne sera pas facile et qu’ils ne pourront aboutir seuls. Ils décident de rassembler des hommes compétents, passionnés par leur ville, qui sont, dans différents milieux, des gardiens attentifs du patrimoine. Pour réussir le pari, ils sollicitent, dans un premier temps, l’aide de Louis Havaux.

……..


Laisser un commentaire