A quelle châsse se vouer ? Brève histoire des reliques

Le 17 mars 664, Gertrude meurt pendant la messe à laquelle elle assiste. Son corps

Le 17 mars 664, Gertrude meurt pendant la messe à laquelle elle assiste. Son corps est alors déposé dans un caveau de la première église mérovingienne. On ne peut déterminer combien de temps les restes de Gertrude sont restés dans le tombeau des églises mérovingiennes puis carolingiennes. Toujours est il que l’on sait que l’empereur Henri III a tenu à porter lui-même, sur ses épaules, les restes de la « vierge Gertrude », lors de l’inauguration de la nouvelle église en 1046.

C’est vraisemblablement à cette occasion que l’on a rassemblé les ossements dans un coffre de bois. Dès son décès, Gertrude fut proclamée « sainte » par la foi populaire car, très vite, sont constatés des miracles dus à son intervention.

C’est au 13e siècle que deux bulles papales d’Honorius reconnaissent officiellement le culte qui lui est voué et que le pape accorde de chanter le 17 mars, en plein carême, un Te Deum de reconnaissance, le tout dans un contexte de sanctification.

…………..


Laisser un commentaire