Chapitre 2 : Journal d’un ambulancier, Jules Bellot

Août 1914 – Août 1915Journal d’un « ambulancier» par Paul JADIN, sur base d’un carnet


Août 1914 – Août 1915
Journal d’un « ambulancier» par Paul JADIN, sur base d’un carnet de Jules BELLOT

Jules Philippe Charles Édouard Ghislain Bellot est né à Baisy-Thy en 1892.
En août 1914, il est mobilisé. Le texte qui suit reproduit un petit carnet à couverture de moleskine noire, sans
aucun titre. La relation, qui commence le mardi 4 août 1914, est de toute évidence destinée à ses parents et à sa famille. Sauf dans quelques rares passages où il se laisse aller à ses sentiments, l’auteur rapporte ou décrit des faits qu’il a vécus.
La précision des détails et des dates incline à penser que l’auteur s’est inspiré de notes prises au jour le jour qu’il a du, soit retranscrire, soit rédiger très peu de temps après les événements.
Bien que le carnet ne soit pas paginé, j’ai indiqué entre crochets | | le numéro de page, l’orthographe actuelle des localités, ou quelques autres explications.
De même, les mots soulignés par l’auteur ont été notés en caractères italiques.
J’ai maintenu les abréviations telles que ns pour nous, etc. Enfin, pour la lisibilité du récit, j’ai ajouté quelques sous-titres en encadrés.

4 août – Baisy-Thy – Anvers
Le mardi 4 août, je quittais parents et village pour me rendre à Anvers, lieu de passage de tous les brancardiers qui devaient recevoir leur nouvelle destination.
Ce n’est pas sans un certain regret que je suis parti et combien de fois ne me suis-je pas fait cette réflexion: « J’espère que mon retour au foyer ne se fera pas trop attendre. »

…………..


Laisser un commentaire