Chronique de la vie de Nivelles

La première partie de l’ouvrage comporte un plan commenté de l’aspect que présentait Nivelles en

La première partie de l’ouvrage comporte un plan commenté de l’aspect que présentait Nivelles en fi n de XVIIIe siècle. Nous vous le soumettons ci-après, avec les commentaires attenants.

Description de la Ville de Nivelles.

J’ai donné au commencement de cette histoire l’origine de Nivelles, il me reste présentement à faire la description, non telle qu’elle était autrefois dans un état plus florissant, mais grande et bien peuplée, et telle qu’elle se trouve de nos jours, et depuis plusieurs siècles, réduite à une enceinte de très petite étendue.

Il n’y a point de doute que Nivelles fut beaucoup plus considérable qu’elle ne l’est aujourd’hui, et il ne faut que lire les histoires, pour voir les maux dont elle a souffert par les guerres, et les pertes qu’elle en a essuyé. On trouve que vers la fin du dixième siècle, des rebelles, sous la conduite de Jean Casimir, fils de l’Electeur palatin, y détruisirent, dans les faubourgs, plus de deux mille maisons . Le grand nombre de paroisses qu’on y érigea dans le treizième siècle est encore une preuve de son ancienne grandeur et de sa nombreuse population. Je donnerai, ci-après, plus en détail, et séparément, tout ce qui a contribué à sa destruction.

………


Laisser un commentaire