Compagnons du tour de France

Nous allons partir à la découverte de ce que tout un chacun considère encore, de

Nous allons partir à la découverte de ce que tout un chacun considère encore, de nos jours, comme une « élite » ouvrière. Une récente visite à l’abbaye de Brogne (Saint-Gérard) à permis à un petit groupe d’amateurs, issus de la SAN, (Société Archéologie Nivelles) de découvrir en matinée une splendide exposition consacrée aux Compagnons bâtisseurs français, sans conteste, ce qu’il y a de meilleur comme « techniciens » seuls susceptibles de mener à bien tous ces travaux imposants et novateurs propres aux différentes époques, allant des abbayes aux cathédrales en passant par les châteaux. Sont comprises toutes ces réalisations de moindre volume, mais de qualité tout aussi incomparable que sont les meubles et d’autres éléments de décorationtels les escaliers et les décors tant extérieurs qu’intérieurs, et nous ne parlons que du bois, alors que sont concernés aussi le cuivre, le fer et d’autres métaux, à l’image du cuir et de la pierre, dans le désordre. En quelque sorte, nous serons confrontés aux épisodes servant de prémices à l’apparition d’un label moderne unique significatif de qualité exceptionnelle. Dix siècles de présence m’ont semblé valoir la peine d’être soulignés. Cet article a donc été écrit dans le but précis de cerner les étapes de constitution de cette réputation toujours maintenue, d’autant plus que l’atelier de restauration de la Ville de Nivelles a vu passer l’un ou l’autre de ces compagnons, confié, pour son plus grand bonheur selon nous, à son responsable et artiste confirmé, Christian Patriarche, atelier de restauration – hélas ! – aujourd’hui fermé pour cause de départ à la pension.

……..


Laisser un commentaire