Edmond Picard, Henri de Régnier et … Auguste Levêque.

Le 9 février dernier, l’émoi était grand au palais de justice de Bruxelles : un avocat du Barreau de Bruxelles avait pris l’initiative de renverser le buste d’Edmond Picard qui trônait devant la Cour de Cassation, voulant ainsi poser un geste politique contre le célèbre avocat, qui fut aussi écrivain et sénateur mais qui, à l’automne de sa vie, professa certaines idées antisémites.
Ce fait divers nous donne l’occasion – ou le prétexte – d’esquisser un rapide portrait et d’évoquer certaines « attaches » nivelloises d’Edmond Picard, qui fut un démocrate avéré, passionné de culture, au service de
la Justice, avant de verser dans un antisémitisme primaire, indigne à vrai dire de l’humaniste qu’il avait été.

Notre promenade littéraire et artistique commence par une rencontre : Henri de Régnier, Nivellois à la mode de Bretagne, dont nous rappellerons plus loin les origines brabançonnes, vint un jour dîner chez
Edmond Picard. Il se fit longtemps attendre.
Il avait probablement été retenu chez son barbier car il apparut poudré d’une façon extravagante. Son monocle vissé dans l’oeil lui donnait un air hautain et froid, qui se démentait très vite par la bonne grâce du gentilhomme qu’il était.

……..


Laisser un commentaire