EL LOSSE – Gazette wallonne en dialecte aclot 1ère année n° 9 du 21 juin 1896

Nous vous avons présenté, dans le dernier numéro du RIF, la première édition du journal

Nous vous avons présenté, dans le dernier numéro du RIF, la première édition du journal « L’ACLOT », une pépite régionaliste en dialecte aclot. C’est un patrimoine incomparable si l’on veut bien se souvenir que l’échange conversationnel est le tout premier élément ayant facilité le rapprochement des hommes, et ce depuis leur arrivée sur terre. C’est donc une composante unique, et pour ce motif incontournable, propre à l’ensemble des occupants d’une aire linguistique donnée avant que la langue française ne soit rendue obligatoire dans nos diverses régions, dont celle du Roman Pays de Brabant, capitale Nivelles. Et de ce fait, j’y reviens, patrimoine immémorial au même titre que d’autres organes de presse tels « El Losse » – voir ci-dessous -, mais aussi « ’L’ Trinchet » et autres gazettes encore. Il revient à Edouard PARMENTIER, puis à Joseph COPPENS, puis encore à Willy CHAUFOUREAU, et actuellement à Jean-Jacques CHAPELLE l’honneur d’avoir maintenu envers et contre tout le souvenir, mais aussi le recours au parler local que de nombreux auteurs ont illustré de la plus belle des façons. Nous ne pouvons que vous inciter, aussi jeune que vous soyez, à ne plus hésiter à plonger dans l’univers du langage aclot quitte à devoir recourir de temps en temps, soit au dictionnaire, soit à la grammaire s’y rapportant.

…………..


Laisser un commentaire