Familles? VOUS AVEZ DIT « FAMILLES »?

Les familles souches de Nivelles aux XVIIe et XVIIIe siècles ( J. Jacquart ) Une

Les familles souches de Nivelles aux XVIIe et XVIIIe siècles ( J. Jacquart )

Une petite incursion en généalogie, cela vous dit ? – Rassurez-vous, rien de bien compliqué car le but est de vous indiquer tout simplement quelles étaient les familles les plus connues à Nivelles aux XVIIe et XVIIIe siècles – Et quelles en sont les «survivantes» de nos jours, par déduction – Surprises, surprises !!

LES FAMILLES SOUCHES DE NIVELLES AUX XVIIe ET XVIIIe SlECLES

NOTES Par« familles- souches », nous entendons celles qui, ayant élé particulièrement prolifiques, forment la souche de la population autochtone actuelle. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, la « famille nombreuse » était la règle et, c’est grâce à cette circonstance et malgré une mortalité plus élevée, que la plupart de ces familles se sont perpétuées jusqu’à nos jours. On peut estimer que, jusqu’à la Révolution française, il naissait de 40 à 45 enfants par 1.000 habitants, ce qui correspond au taux de fécondité physio logique naturel de la femme. La moitié des famille comptait, au moins, 4 enfants et plus. Depuis 1870, début de l’expansion industrielle du pays, la natalité a subi une baisse continue, plus rapide et plus sensible en Wallonie qu’en Flandre

…………..

……….


Laisser un commentaire