Faune aclote

Nous nous sommes déjà penchés sur cet enjeu de première importance qu’est la salubrité générale

Auteur : ROBIN Jean-Michel et LECOCQ Georges

Nous nous sommes déjà penchés sur cet enjeu de première importance qu’est la salubrité générale et particulière de notre milieu de vie. Car la présence, et donc l’éventuelle absence, de certains hôtes de nos campagnes constitue un indice fort quant à la qualité de notre environnement quasi immédiat. Or donc, l’on conseille vivement d’aller à la rencontre de cette faune en principe inséparable de notre vie sur terre, d’abord pour induire ces exercices physiques qui nous manquent de plus en plus, obésité en vue, mais surtout pour trouver dans le pépiement des oiseaux ou l’envol d’un faisan comme la course échevelée d’un lièvre dérangé dans sa quiétude du jour.

Michel GARIN, parti du côté de Huy, nous en avait fait goûter une première volée, soulignant déjà à l’ »poque que la présence d’un balbusard, par exemple, était un indice encourageant d’amélioration. Se reporter au n° 453 de l’année 2005. Si vous ajoutez à cela l’importance prise par le RAVel, mais aussi la multiplication jusqu’à plus soif d’émissions télévisuelles sur ces sujets, vous devriez apprécier cet aperçu réalisé, à dix années d’intervalle, en pur amateur , sous la forme d’une « sonate » naturaliste, par Jean-Michel ROBIN, un Nivellois que nous vous convions à découvrir ci-après.

…..

HÉRON CENDRÉ

…..

LE GRAND CORMORAN

…..

LA FOULQUE MACROULE OU FOULQUE NOIRE

…..

CYGNE TUBERCULÉ

…..

OUETTE D’EGYPTE

…………..


Laisser un commentaire