Haro sur le latin

Ou Comment rétablir l’exacte vérité concernant cette langue ancienne, au même titre d’ailleurs que celle

Ou Comment rétablir l’exacte vérité concernant cette langue ancienne, au même titre d’ailleurs que celle de nos cousins athéniens, toutes deux sans la moindre contestation à l’origine de notre langue maternelle, le français.

Par un Georges LECOCQ outré par autant de désinvolture que de propension à la désinformation pour ne pas parler de l’ignorance « crasse » de la personne ayant essayé d’enterrer purement et simplement la vraie origine de ces langues qui nous permettent, aujourd’hui encore, de communiquer. Paresse, en ton nom…
Hé oui : n’en déplaise à certaine ignare qui se croit tout permis, force nous est de rétablir la filière historique de notre parler de tous les jours. D’autant plus que je suis issu, sachez-le une bonne fois pour toutes, d’un couple de professeurs… de latin & grec formés à l’ULg et fiers d’avoir, près de quarante années durant, patiemment expliqué aux jeunes confiés à leur enseignement les rudiments de ces langages sans lesquels notre français ne serait rien, ou en tout cas pas grand-chose, en insistant sur le fait que la langue, c’est, PAR EXCELLENCE, le seul moyen efficace de communiquer entre nous, qui que nous soyons. Et pas question d’employer des mots tels : dépassé, ringard, élitiste ou encore obsolète. Il y va tout simplement de notre sérénité de vie.

…………..


Laisser un commentaire