Hommage à Georges LEFEBVRE

Grand ami de Jean DETOURNAY, le maître incontesté ès Rif tout dju, Georges LEFEBVRE accepta


Grand ami de Jean DETOURNAY, le maître incontesté ès Rif tout dju, Georges LEFEBVRE accepta de remplacer ce dernier au pied levé lors des premiers assauts de la maladie qui devait emporter le fondateur du Rif.
Las, on dut déplorer la disparition inopinée de Georges Lefèbvre en mars 2002 et malheureusement pour notre revue, la Grande Faucheuse veillait au grain, et comme rien ni personne ne lui échappe une fois le moment venu, elle eut raison de Jean Detournay moins de six semaines après la disparition de son rédacteur en chef nouvellement titularisé.

Georges nous avait déjà régalés par de menus récits et poèmes pleins d’une verve inimitable, tous marqués par la rigueur de l’écriture et par un humour qui transparessait aussi de sa personne lors d’une entrevue. Vif, respectueux et intelligent, c’est le souvenir impérissable qu’il laisse à ceux, dont je suis et pour des raisons fleurusiennes, qui l’ont connu au sein du Rif, comme c’estle cas d’ailleurs de tous ceux qu’il a côtoyés lorsqu’il était enseignant

–  » Les Saints du ciel « 
–  » El Mouchon Aclot  »
–  » Le Moineau Nivellois  »  


……..


Laisser un commentaire