Joseph Mignolet, poète et guérisseur (1893-1973)

Liége est probablement la ville de Wallonie où l’on trouve, au fil des ans, le

Liége est probablement la ville de Wallonie où l’on trouve, au fil des ans, le plus d’écrivains wallons. C’est au quai de la Goffe, le 2 juin 1893, qu’est né Joseph Mignolet dans un restaurant que tenait sa famille depuis septante ans. Le père avait été emporté par le choléra six mois plus-tôt. Une croyance populaire voulait que né dans de telles circonstances, l’orphelin jouisse du privilège de guérir les foulures et entorses. On raconte que lorsqu’il revenait du collège Saint-Barthélemy où il faisait ses études, Joseph trouvait parfois, parmi les clients du restaurant, l’un ou l’autre patient qui requérrait car ses bons offices. Il faut croire qu’il était efficace car sa réputation se répandit dans tout le quartier et bien au-delà.

Mais Joseph s’intéressait surtout à la poésie et dès l’âge de 19 ans, il consacra ses économies à faire publier son premier recueil « Prumire Djäbe » pour l’offrir à sa mère.
Son deuxième ouvrage « Vingt ans » est paru au moment de son entrée au service militaire en 1914 !

……..


Laisser un commentaire