La jeunesse d’un gamin de Monstreux

Un véritable déluge de souvenirs sous la forme de confidences et de poésies, le tout

Un véritable déluge de souvenirs sous la forme de confidences et de poésies, le tout dû à la plume alerte et intarissable de Georges GODEAU, plus de 80 ans aujourd’hui, mais littéralement attaché — soudé ? – à la petite histoire de son village natal. En voici une toute petite idée en guise de préparation à la parution du recueil de plus de 250 pages dans le courant de l’année 2012.

Ce serait le numéro 2, et quel numéro 2 ! de notre collection des Hors-Série, le n° 1 ayant pour titre « Les pierres de la collégiale », toujours en vente après deux réimpressions. À noter encore que la langue employée pour ces deux textes est le wallon. d’Arquennes/ Monstreux, sans recours, c’est compréhensible, à une quelconque orthographe normalisée, mais très aisément lisible par tout un chacun. Pour la beauté de l’écriture, nous avons conservé le manuscrit tel quel.

……….


Laisser un commentaire