La passionnante histoire d’HIMILTRUDE (partie 1)

« Dieu veut » dit Bossuet « que 1’on conserve le souvenir de la parenté et des origines

« Dieu veut » dit Bossuet « que 1’on conserve le souvenir de la parenté et des origines communes, si éloignées qu’elles soient en dérive des obligations particulières » .

C’est pour répondre aux paroles sages d’un orateur si éminent, tel que le fut en son temps  » I’Aigle de Meaux  » , que nous avons cru qu’ il en dérivait aussi pour nous des obligations particulières et que nous nous sommes décidés à étudier cette question épineuse qui demeure celle d’Himiltrude, dont les restes, comme tant d’autres, furent providentiellement retrouvés au cours des fouilles effectuées dans les sous-sols de la Collégiale Ste-Gertrude à Nivelles.

II est en effet une chose connue à présent d’un nombreux public : l’une des tombes découvertes en ces sous-sols contenait des ossements humains, très bien conservés, constituant un squelette entier d’une ferme d’environ 35 à 40 ans, de forte carrure, pouvant être décédée vers la fin du VIIIe siècle et non pas du Xe siècle comme on 1’avait supposé .

Son nom a été révélé par des fragments de tuiles,….

………..


Laisser un commentaire