La Résistance par la plume : l’aventure des Nivellois et de La Libre Belgique clandestine (1915-1918)

Dès le début de l’invasion du pays par les troupes allemandes en août 1914, un

Dès le début de l’invasion du pays par les troupes allemandes en août 1914, un des axes stratégiques de leur future politique d’occupation est le contrôle de la presse nationale. Il s’agit de couper court à toute activité éditoriale qui pourrait nuire aux intérêts de l’occupant. La direction du ‘’Patriote’’ et d’autres quotidiens belges refusent de se soumettre à tout contrôle de l’autorité allemande. Ces organes de presse cessent donc de paraître.

La Libre Belgique clandestine voit le jour alors que l’avenir semble plus sombre que jamais avec l’enlisement du conflit.

Elle est éditée de 1915 à 1918. Les trois fondateurs sont Victor Jourdain (1841-1918), son gendre Eugène Van Doren (1875-1956) et l’Abbé de Moor. Eugène Van Doren en est le directeur en 1915 et 1916, Albert Leroux lui succède de 1916 à 1917 avant de passer le relais à l’abbé Van den Hout qui en assurera la direction jusqu’à l’armistice du 11 novembre 1918.

………


Laisser un commentaire