L’affaire Wiringer

le raté du siècle : expropriation de la maison pour construire le centre culturel  »

le raté du siècle : expropriation de la maison pour construire le centre culturel  » le Waux-Hall  »

Nous vous avons soumis, sans commentaire de manière volontaire, un premier élément de cette lamentable affaire dans le numéro 528 en vous reproduisant in extenso le texte concernant tout ce qui tourne autour du nouveau Centre Culturel de Nivelles, le Waux-Hall pour reprendre la tradition de dénomination, bâtiment inauguré en septembre 1982.
Mais pour arriver à ce résultat enfin satisfaisant aux yeux du moindre Aclot, il nous faut absolument reparler de la véritable saga que connut ce W-H. depuis sa première implantation sur le site de l’actuel square Gabrielle Petit courant XIXe siècle.

Le tout premier local à vocation culturelle servait en fait, entre autres fonctions, d’espace abrité dévolu aux poids & mesures ; sa position centrale lui a permis de trouver un réemploi une fois la décision prise de ne plus soumettre systématiquement les instruments de mesure à un contrôle. Et à cela, on pouvait ajouter les dimensions déjà suffisantes du bâtiment ainsi qu’une possibilité peu coûteuse d’adaptation des locaux intérieurs pour en faire loges, salles et réserves. Puis, la culture se développant, notamment en matière de théâtre, l’on se décida à construire, sur fonds propres de la commune, une salle spécifique débouchant cette fois dans la rue de Charleroi, comme dans la rue des Brasseurs pour les décors. Une réussite architecturale signée Charles LICOT, nivellois d’origine.

Démolition du Waux-Hall premier de la lignée en 1893.

…………..


Laisser un commentaire