L’alimentation rationnelle en temps difficiles (partie 2)

Suite de la première partie parue dans le Rif tout dju n° 458 (septembre –

Suite de la première partie parue dans le Rif tout dju n° 458 (septembre – octobre 2006).

Nos parents et grands-parents ont été confrontés, du fait des deux guerres mondiales ayant déchiré la première moitié du XXe siècle, sans oublier celle de Corée, à de très longues périodes pendant lesquelles le seul mot d’ordre était, au niveau de l’alimentation : équilibre & économie. Nous en avons été victimes nous aussi, qui sommes âgés, aujourd’hui (août 2006) de 60 ans et plus. Souvenez-vous : le sel et le sucre accumulés dans touslestiroirs libres, le savon un peu partout, des paires de draps pouvant convenir à un hôtel de 25 chambres au moins, les séances interminables de stérilisation de fruits et de légumes… et mille autres trucs qui ont permis à nos «ancêtres» d’adoucir au mieux ces périodes de disette quand ce n’était pas de privation pure et simple. Il m’est venu à l’idée, en regard de l’abondance actuelle et de la diversité de nos ressources alimentaires, de rappeler que se nourrir est un art dont dépend directement notre bien-être et pourquoi pas notre santé. C’est aussi un clin d’oeil à une époque difficile entre toutes, mais dont l’énorme majorité d’entre nous a gardé,je le crois du moins, un souvenir au moins marquant si pas ému. Démonstration à travers une série de plaquettes éditées par la firme AL-RA.

……..


Laisser un commentaire