Le Camp de Soltau

LA CREATION DU CAMP PAR DES PRISONNIERS BELGES Pourquoi avoir appelé le camp de Soltau

Auteur : DEDOYARD Eugène et équipe du Rif

LA CREATION DU CAMP PAR DES PRISONNIERS BELGES


Pourquoi avoir appelé le camp de Soltau le « camp des Belges » ? Il convient, pour bien comprendre cette appellation non usurpée, d’en revenir au tout début de cette première guerre mondiale, le 23 août 1914 plus précisément.
Rappelons très brièvement les faits. Ce dimanche 23 août 1914, après 8 heures de bombardement continu par les canons prussiens, la retraite des troupes belges, loin des positions devenues intenables de la ceinture fortifiée de Namur, était ordonnée en haut lieu.
Nous allons ainsi suivre l’armée belge dans son amorce de retraite bien obligée. Abordons le sujet par un extrait tiré du livre de J. Lecluselle.
« En marche forcée, par Saint-Gérard, Malonne.… Et enfin le lundi à midi, Bioul. Sur la place, harangue d’un major d’artillerie, qui décrit la situation et la résume en ces mots : « Il faut enfoncer l’ennemi ou se rendre ». L’option de la trouée est prise, mais après une première tentative, jugeant réelle l’inefficacité des efforts fournis se traduisant par de nombreux morts sacrifiés pour rien, inefficacité combinée à l’assistance française qui n’arrive décidément pas, la décision fut prise de se rendre le 24 au soir,livrant ainsi à l’ennemi quelques milliers d’hommes découragés et permettant aux Allemands, dans la foulée, d’atteindre, dès le 25 août, la frontière française.
Les prisonniers, un pincement de cœur bien compréhensible à la remise des armes, et ajouté à cela, l’abandon de l’espoir de revoir la famille sans tarder, affichaient une tristesse presque indicible, car ils…..

…………..


Laisser un commentaire