Le Cheval de Trait Belge

Chose promise, chose due. Cochon – ou cheval – qui s’en dédit. Vous voici donc

Chose promise, chose due. Cochon – ou cheval – qui s’en dédit.
Vous voici donc amenés à parfaire vos connaissances en matière d’animaux de ferme puisque, après les vaches de la race « Santa Gertrudis » et les très efficaces juments de Gérard VANDEMAELE lors du Tour Sainte-Gertrude, le tour est venu de faire une petite place au cheval de trait brabançon, dont nous pouvons affirmer que les éleveurs, tant nivellois que baulersois et même plutôt ces derniers, ont contribué au développement de cette race où l’on retrouve des « bêtes » au poids tournant autour de la tonne, du moins en ce qui concerne les mâles, et de 650 à 700 Kg si l’on considère leurs meilleures amies, les juments.

Vous me connaissez: je suis un classique de la présentation ; et nous allons donc commencer par une courte introduction historique.

INTRODUCTION
Le cheval de trait, aisément reconnaissable de par sa silhouette trapue dégageant puissance et force tranquille était connu de toujours. À commencer par les occupants de la grotte de Lascaux – Pottok

……….


Laisser un commentaire