Le circuit automobile de Nivelles-Baulers (1ère partie)

1ère partie : LES ORIGINES # LA CONSTRUCTION Vous nous permettrez tout d’abord de retourner

1ère partie :
LES ORIGINES # LA CONSTRUCTION

Vous nous permettrez tout d’abord de retourner bien en arrière dans la petite histoire de la cité brabançonne, car nous nous trouvons en face d’un véritable fil rouge apparu il y a près de cent années en bord de Thines.
Courant 1925 – c’est le fonds Grégoire qui nous le précise -, l’idée de doter Nivelles d’une plaine de sport naît au sein de l’administration communale alors dirigée par Jules MATHIEU. En beaucoup plus large, les intentions du pouvoir communal sont d’assurer le bien-être des Aclots en utilisant, oubli de la Première Guerre Mondiale oblige, les ressources incomparables d’espace et de quiétude du parc de la Dodaine, créé en 1818 par un de ses précédents bourgmestres Jean- Baptiste DANGONAU avec l’aide du cahier des charges dressé par l’échevin DEVILLERS.

L’inauguration de la plaine eut lieu le 21 août 1938 et le complexe sportif se porte toujours bien actuellement, après quelques ravalements et extensions dictés tant par la vétusté que par l’évolution des moeurs, notamment côté natation.

Coup d’arrêt le 10 mai 1940, pour faire place à une Seconde Guerre Mondiale non désirée. A titre de renseignement, le parc servira d’espace de logement sous tente, notamment à des unités de Tatars, tête de mort à l’épaulette en sus.

…………..


Laisser un commentaire