Le RIF, une histoire de  » COJITE  » mâtinée de FROMAGE et au son du CANON !!

Passage obligé mais Ô combien réjouissant que cet aperçu historique de la vie, sereine entre

Auteur : FAUCONNIER Jean – DETOURNAY Jean – SANSPOUX Philippe – LECOCQ Georges

Passage obligé mais Ô combien réjouissant que cet aperçu historique de la vie, sereine entre toutes, d’un quinquagénaire – 58 années en fait !! – au mieux de sa forme puisqu’il vous soumet le 500° »° – vous avez bien lu : CINQ CENTIEME – numéro de sa déjà longue présence dans la cité aclote, dont il s’est d’ailleurs fait une spécialité d’en raconteries heurs et éventuels malheurs.

PREMIERS BALBUTIEMENTS
« Il faudra écrire à Jean-Pierre pour donner des nouvelles du Patro. Veux-tu t’en charger, Jean ? – Essaye de faire ça sous forme de journal. » Ces quelques mots adressés à votre serviteur, d’abord par le vicaire Lehmann, ensuite par Jean Detournay, constituent l’origine d’une grande aventure qui n’est pas terminée, loin s’en faut: la création de la revue que vous connaissez tous. C’était en septembre 1954 dans le local du Patro Saint-Louis, rue du Wichet. Les dirigeants y étaient rassemblés autour du vicaire, aumônier à ses heures, pour y tirer les conclusions du camp de patro qui venait de se dérouler en août à Mellier


……..


Laisser un commentaire