Le ulô

Çà et là dans nos campagnes subsistent, à l’écart des hameaux, l’une ou l’autre demeure

Çà et là dans nos campagnes subsistent, à l’écart des hameaux, l’une ou l’autre demeure isolée qui inspire la crainte. « Au moulin du Ulô, èl diâle a èn potèle » (Au moulin du loup hurleur, le diable a une niche), disait-on. Qui sait ?
A noter que l’orthographe des mots en wallon a été laissée telle que l’a employée l’auteur.

Anicet

Au temps où nous étions écoliers, il y avait, au fond de la classe de monsieur Novembre, un banc de la hauteur d’un lutrin. Œuvre d’Adrien Broquette ! Le menuisier du village. Venait y siéger, depuis Dieu sait quand, au hasard des jours et des semaines, un élève insolite.ll avait presque le double de notre âge. Plusieurs générations d’écoliers l’avaient côtoyé. Son pantalon d’homme, sa barbe naissante et sa tignasse ébouriffée détonnaient parmi ces frimousses de gamins en culottes courtes.

……..


Laisser un commentaire