L’Ordre des Chevaliers de Malte

Il manque à notre connaissance de l’histoire de cette bonne vieille ville de Nivelles tout

Il manque à notre connaissance de l’histoire de cette bonne vieille ville de Nivelles tout ce qui concerne, de près ou de loin, l’Ordre des Chevaliers de Malte, dont plusieurs traces sont encore visibles en divers endroits de la cité. Le propos de l’article est surtout de resituer le rôle tenu par les membres de l’Ordre dans leur continuation de la présence templière dans le monde, mais aussi en Brabant et à Nivelles. Destin prodigieux que celui de cet ordre charitable et chevaleresque, dont nous allons faire une synthèse historique que nous complèterons avec une série de données proprement nivelloises.

INTRODUCTION De son nom originel «Ordre de l’Hôpital de Saint-Jean-de-Jérusalem», l’institution fut fondée à Jérusalem même au départ d’un établissement hospitalier destiné aux pèlerins attirés en Terre Sainte, vers 1080 sans pouvoir être plus précis sur la date. Ses initiateurs sont les occupants de l’abbaye bénédictine «Sancta Maria Latina», qui durent prendre des dispositions urgentes d’accueil de ces pèlerins affluant à la suite de l’occupation de la ville-phare du catholicisme, conséquence directe de l’envoi sur place de la 1ère croisade (1095-1099). Se sont distingués et ont donc été retenus par les historiens, les frères Gérard et Raymond du Puy, qui furent les deux premiers Grands Maîtres du nouvel Ordre. Rappelons-nous : Pierre l’Ermite, Godefroid de Bouillon … et les centaines de chevaliers qui se sont fait un insigne honneur

……….


Laisser un commentaire