MATHIEU Jules bourgmestre de Nivelles

MATHIEU Jules (Nivelles, 17 octobre 1887 – Nivelles, 05 février 1943) Né dans une famille

MATHIEU Jules

(Nivelles, 17 octobre 1887 – Nivelles, 05 février 1943)

Né dans une famille de la vieille bourgeoisie libérale, il s’est, dès ses 18 ans, engagé totalement et sans retour dans le Parti Ouvrier Belge. Premier paradoxe. Né riche, il a mené une vie d’un tel altruisme qu’il est mort menant un train de vie plutôt restreint. Deuxième paradoxe. Militant politique, il a conduit la liste communale socialiste en même temps que son père, Frédéric, conduisait la liste libérale. Troisième paradoxe. Volontaire de guerre en 1914, deux fois blessé en Belgique, héros de la campagne d’Afrique, avocat d’un talent incontesté, il était demeuré bagarreur, fugueur, indiscipliné. Il a fait de la prison en tant que meneur de grèves. Dans sa famille – où presque chacun était juriste ou moraliste -, on le surnommait « l’aventurier ». Quatrième paradoxe.

…………..


Laisser un commentaire