Maurice CARÊME

INTRODUCTION GENERALE Les tout frais devoirs de « parrain » confiés à mon fils ont

INTRODUCTION GENERALE
Les tout frais devoirs de « parrain » confiés à mon fils ont amené ce dernier à solliciter, faute d’inspiration littéraire, tant son père que sa mère. Et c’est conjointement, et avec un plaisir inégalable faut-il le souligner, que nous refoulâmes, après réflexion toutefois, plusieurs titres alléchants du dénommé Paul Verlaine au profit des oeuvrettes (!) d’un auteur, poète et conteur brabançon, que les jeunes de notre époque évacuent d’un haussement des épaules au simple prononcé de son nom, et surtout de sa spécialité littéraire : Carême ?? – Poésie ?? Bof…

Et pourtant. Il m’a pris alors le désir d’une fois encore m’insurger contre cet a priori incompréhensible — le mot est faible — pour cette discipline qui a pourtant donné à la langue française tant et tant de lettres de noblesse. Coïncidence ou non : notre metteur en pages – Yvan Dewandelaer pour rappel si besoin est vraiment — m’a fait, peu après, la proposition de faire paraître un article concernant précisément les rapports joviaux qui se sont installés entre son père Franz et l’homme auquel la ville de Wavre — il y est . né le 12 mai 1899 -— doit une grande partie de sa notoriété.

……….


Laisser un commentaire