Mèchnâdje 556

Auteur : POURTOIS Michel …. et d’autres

Âh, les mouwètes ! (de Roger Empain)
Roger passe ses condjîs à Blankenberge. Pou li yèsse trankîye, i cache après in cabarèt èyuskè les tourisses nè vont nin .
I d’in troufe in vî dins ’l fond d’ène ruwèle.
I rinte èy’ i vwèt in vî ome abèrtakî come in pirate avè d’djambe dè bos, pus ri n qu’in î èy’in crochèt al place d’ès main dwète.
Roger li dmande :
– Comint ç’què vos avez pièrdu vo djambe ?
– Ça, ç’èsst´ in requin qui mè l’a arachî.
– Oh ! èyè vo crochèt à vo main ?
– In pirate qu’a foutu ’m main dju dins in combat.
– Ah ! èyè vo n-î ?
– Ça, c’est ’ne mouwète !
– Ène mouwète qu’a crèvé vo n-î ?
Èl pirate :
– Non, mès èle m’a tchî d’dins, èyè djè n’astoûs nin co abutuwé au crochèt.

Ah, les mouettes
Roger passe ses vacances à Blankenberge. Pour avoir la paix, il cherche un café que les touristes ne fréquentent pas.
Il en trouve un vieux dans le fond d’une ruelle.
Il rentre et voit un vieil homme fagoté comme un pirate avec une jambe de bois, plus rien qu’un œil et un crochet à la place de la main droite.
Roger lui demande :
– Comment avez-vous perdu votre jambe ?
– Ça, c’est un requin qui me l’a arrachée.
– Oh ! et le crochet à votre main ?
– Un pirate qui m’a tranché la main dans un combat.
– Ah ! et votre œil ?
– Ça, c’est une mouette !
– Une mouette qui a crevé votre œil ?
Le pirate :
– Non, mais elle a chié dedans et je n’étais pas encore habitué au crochet

……..


Laisser un commentaire