Nivelles 100 ans après : Comparaison entre des clichés anciens et actuels

Il est bien révolu le temps où, lors de prises de vue dans les quartiers,

Auteur : LIENARD Jean-Claude et LECOCQ Georges

Il est bien révolu le temps où, lors de prises de vue dans les quartiers, les gens animaient spontanément les rues, tout en espérant être fixés sur l’image. Sans trop se poser de questions, ils se plaçaient devant le volumineux appareil à « plaques » que faisait fonctionner « le photographe », de nombreuses photographies et cartes postales le prouvent.
De nos jours, le métier de photographe s’est tellement banalisé que de simplement déambuler dans sa ville, appareil sur trépied, intrigue, dérange et suscite de la méfiance chez le citoyen, (Pourquoi photographiez-vous ? Pour qui ?) serait-ce pour la protection de la vie privée ou le droit à l’image ? Et j’en passe! On se croirait dans un musée à ciel ouvert où l’interdit est Roi.
Je me suis efforcé, en toute discrétion, de concrétiser ces quelques comparaisons photographiques réalisées à plus d’un siècle d’écart. Certains endroits subsistent, ils ont eu la chance de ne pas avoir subi les coups du sort ! Par contre, d’autres ont totalement disparu, suite aux bombardements lors de la guerre ou dus au réaménagement ou à la restructuration des plans ou autres et ont laissé la place à d’autres agencements.
Aujourd’hui pour le photographe, muni d’un trépied, il est dangereux d’effectuer sa mission pour le simple bipède qu’il est, car il est confronté à une circulation intense dans les rues. Il est aussi compliqué pour lui, de reproduire au mieux le cadrage approprié et harmonieux de l’époque, en cause le stationnement que l’on retrouve quasiment dans toutes les rues de notre pourtant belle cité.

Jean-Claude LIENARD, simple photographe

Manoir de Quertinmont — Sis rue Ferdinand Delcroix et dépendant aujourd’hui de l’IPAM — Erigé en fin du XVIe siècle par trois familles dont les noms sont repris sur la poutre d’âtre – Restauré et classé — Quelque peu « oublié » à cause du talus de chemin de fer depuis 1854 et de son utilisation actuelle (rangement).

…………..


Laisser un commentaire