Notre Djan-Djan n’est-il pas un « sans-papier »?

Voilà donc une question bien étrange qu’il y a lieu de se poser quand on

Voilà donc une question bien étrange qu’il y a lieu de se poser quand on connait l’aventure de notre Djan-Djan et son escapade peu connue, à Utrecht, en 1974. Avec tous ces débats sur les illégaux de tout bord, Maurice, parfois, n’en dort plus car il rêve qu’il a joué un véritable rôle de « passeur » dans cette anecdotique affaire.

Ainsi le 26 février 1974, en plein hiver, on oblige « èl pus vî ome dè Nivèle » une fois de plus, à quitter sa Tour et ce, à cause des travaux de la restauration de l’avant-corps de la collégiale. Il ne sait pas encore que ces « vacances sur terre » dureront plus de deux ans.

……….


Laisser un commentaire