Numéro hors série consacré au bombardement de Nivelles en 1940

1. Une soirée (presque) comme les autres Le jeudi 9 mai 1940, la vie à

1. Une soirée (presque) comme les autres

Le jeudi 9 mai 1940, la vie à Nivelles suit son cours habituel. Le ciel est serein et le temps au beau fixe. Bien que sans météo, on attend un week-end de Pentecôte ensoleillé.
……….

2. Un réveil en fanfare

La base aérienne de Nivelles est importante : elle abrite plus du quart de nos forces. Une soixantaine d’avions forment les deuxième et troisième groupes du deuxième régiment d’aéronaut
……….

3. Le calme avant la tempête

Le samedi 11, le dimanche 12 et le lundi 13 mai ne voient guère les Aclots inquieïs. Le samedi, un avion allemand a bien attaqué la gare de Baulers, mais le fait est presque passé inaperçu. Pour la première fois, la foire agricole du lundi de la Pentecôte n’a pas eu lieu.
………

4. La tourmente

Le lendemain, mardi 14 mai, c’est l’agitation dès potron-minet. Des affiches annoncent que tous les hommes âgés de 16 à 35 ans, y compris les réformés, doivent se rendre à la gare de Nivelles Nord en fin de matinée, pour être acheminés en lieu sûr (entendez par là dans le Midi). D’autres affiches signalent la réquisition militaire. des vélos !
………

5. En plein cauchemar

A l’aube du mercredi 15 mai, le toujours brillant soleil éclaire des ruines qui fument depuis la veille. Des Nivellois ont pris le chemin de l’exode. D’autres, qui n’ont pas jusqu’ici envisagé de partir, se sont momentanément résignés à vivre, qui chez des parents, qui chez des amis, qui chez n’importe qui.
……….

6. La fin d’un long commencement

J’emprunte une partie de ce titre à un célèbre discours de Churchill pendant l’été de 1940. J’aurais pu aussi bien parler du commencement d’une longue fin. Pour Nivelles, plus jamais rien ne sera comme avant.
……….

7. In moncha d’dèscombes Qué tchinisse !

C’est l’infiér, ça ! On a rbati Nivèle Mais foin d’Histoire et de tragédie. Commeaffirmait le brigadier Pandore, le temps passé ne revient pas, et Nivelles, phénix du vingtième
……….

……..


Laisser un commentaire