Ouvriers et employés communaux sous l’Ancien Régime

Les quelques écrits relatifs aux métiers de Nivelles se bornent à une énumération des diverses

Les quelques écrits relatifs aux métiers de Nivelles se bornent à une énumération des diverses corporations et de leurs chefs-d’œuvre respectifs : tout au plus le docteur Lebon donne-t-il quelques renseignements plus précis sur le métier des Chapeliers et des Fripiers ou Winandiers.
Notre but n’est pas de nous livrer à une étude plus approfondie de ce sujet mais de dire quelques mots sur un groupe d’ouvriers qui bien que n’étant pas groupés en métier forment eux aussi une grande corporation, c’est des ouvriers communaux qu’il s’agit.
Nous passerons en revue quelques types spécifiques bien qu’encore très proches de nous.

Le maître des ouvrages Placé à la tête des divers artisans au service de la Ville, nos contemporains le nommeraient aujourd’hui le directeur des travaux. Il était aidé dans ses fonctions par ou plusieurs contremaîtres suivant l’importance du corps de métier. De même que les valets de ville dont nous parlerons plus loin, il jouissait de la franchise de logement et recevait annuellement un manteau. Voyons quelles sont ses charges et pour ce, laissons parler un document de la seconde moitié du XVIIIe siècle :

…………..


Laisser un commentaire