Poésies

Èl baudèt (ARMORAK )Ça s’passoût à l’èscole du Trô-du-bo, in djoû après din.ner pindint les

Èl baudèt (ARMORAK )
Ça s’passoût à l’èscole du Trô-du-bo, in djoû après din.ner pindint les grandès tchaleürs dé l’èsté.
Maugré qu’l’uch èyè toutes les fèrnièsses astine t’au lärdje èyè qu’èl mésse, avè l’èponje, avoüt spärdu dè l’iau t’avau ‘l classe, i fzoût tchaud à ni » savwê l’durer. Les pusptits des dèrnis bancs doûrmine corne des sokes, leû tièsse couchéye su leû pèrpite. Pèrsône n’avoûtl keûr al bèzogne force qu’i fzoût cras. El mésse, pou li l’avwêr pus à bèle, cachoût dèdins ‘s lîve in dwêr dè stile à dner à ses gamins. D’ès manière-là, pinsoût-i, djè n’ârai ri » à fé èyè djè poürai ètou pêter ‘ne dorme tout à ‘m n-êche.
……….

Léjandedè l’ardiè
In bia djoû, les couleürs du monde tintièr chakinine intrè yeûss. Chake voloût yèsse èl pus djoliye, èl ciène què tous les djins voürine vîr èl pus voiti.
Tèrtoutes èles criyine tout leû pus foûrt, toutes, èles astine asseüréyes d’yèsse èl pus djolîye. El brû què fzoût leû chakine astoût dè pus in pus foûrt.
T’an-in coû, in coûp d’alumwêre s’a moustré dins l’èstwèli èy’ on a intindu no Bon Dieü djouwerà guiyes, èyè ‘l pieuf a tcheu d’abzass. Toutès strapéyes, les couleürs s’agrawine yeunesà les autes pou cachi dè s’ mète à yute.
………..

ÈL PÊTITE ROUDIE CAPUCHE
Il avoût in coû ène pêtite pouyète, èl pus djolîye qu’il avoût – dins tout no coron. On l’ lomoût « Roudje Capuche » pask’ èle portoût toudi ène pètite roudje capuche dèssu ‘s tièsse. Adonin djoû no ptite Roudje Capuche a du daler dlé ‘s grandmére qui stoût fayeüse, pou li z-apoûrter in ptit pot d’ büre èyè sacans rèstons què ‘s moman avoût cût pour ièle.
ËI pètite poplinète daloût pus lon qu’audjoürdu, paskè ‘s grand-mérelodjoût dins in aute vilâdje lon ari du bo.
…………

Sainte Gertrude, extrait 


……..


Laisser un commentaire