Pourtoisies 534

Quand tout va d’crèsse ! In ome d’afêres a dvu s’indaler pou sacans djoûs su

Quand tout va d’crèsse !

In ome d’afêres a dvu s’indaler pou sacans djoûs su l’ètranjér. I tèlèfone à ’s domèstike pou vîr si tout va bin al mézo.
-« Waye, Mossieu, pon d’imbaras, èn’ vos d’in fètes nin, djè wéte à tout »
rèspond Albért.
-« Bon. Paskè sinon, èn’ balancîz nin pou m’apler, ’ndo, Albért! » disst-i l’ome.
Twès-kate djoûs après, sins nouvèle, i s’inkiète toulminme :
– « Salut, Albért, y’adon, comint-ce què ça va ? »  » Ô, Mossieu,… Ké dalâdje ! Tout va d’crèsse ! » Â bon, comint ça ? »
– « Djè vins djusse dè skèter ’l manche dè ’m palot »
– «  Ouf ! Bon Dieu, Albért, vos m’avez fét peû ! S’i n’avoût jamé qu’ça ! Yè tout ça djusse pou m’anoncî qu’èl manche dè vo palot stoût à bokèt!’’
– «  Waye, mins… c’est nin tout… c’est què, viyez… dj’astoûs in trin d’intèrer Youki, vo tchin… ! »
– «  Kè-ce què vos m’racontez-là ! C’est nin vré qu’èm poûfe Youki sroût moûrt ?! Comint-ce què c’esst-arivé, on ça !!! »
– « È bin , il a tcheûd dins ’l picine, Mossieu. »
– « Mins, alon, Albért, pour mi vos astez dvènu sot : Youki, c’esst-in Labradôr, ça sét nadjî, in Labradôr, ça n’sét nin ’s noyî dinsi ! »
– « Waye, d’sés bin , Mossieu, mins ’l picine astoût djustèmint dèsvûdéye… »
– « Èl picine dèsvûdéye…?! Mins on l’avoût co rnèrtiyî ’l sèmin.ne passéye, y’on l’avoût toute rimplîye, à rasse, pou l’èsté. »
– «  Djè sés bin tout ça, Mossieu, mins les pompiers d’ont yeû dandji pou dèstinde èl feu »
– «  Èl feu ? Ké feu, on, Albért ? »
– «  Èl feu dins ’l mézo. On a yeû ’l feu dins ’l mézo ! »
– « O !… comint-ce què c’esst-arivé ? »
– «  On avoût lèyî brûler ’ne tchandèle asto d’ène tentur’, dèlé ’l lûja d’Madam’… »
……

……….


Laisser un commentaire