Pourtoisies 541

Èle vint d’Ciney ètou Jèrôme, cinsî à Bournivau, est voye au martchi d’Ciney pou acater

Èle vint d’Ciney ètou

Jèrôme, cinsî à Bournivau, est voye au martchi d’Ciney pou acater ène boune vatche dè race (c’est doûlà qu’on a toudi vindu les mèyeûsès bièsses, tous les spécialisses vos l’dîront). Il a payî ène miyète tchér, mins… quand on vût dèl bèle martchandîse !
I rvint al cinse avè ’l vatche dins ’l rododo.
– Vu çu qu’dj’ai doné pou ’s bièsse-là, toulminme, in coup qu’èle sè mtra à toryî, i faura què djè l’min.ne dirèk à toûr, disst-i in li-minme.
Èy’ès djoû-là arife.
Jèrôme inmin.ne ès vatche à toûr dèlé Colasse à Fèlû. Mins – si ’l diâle n’est ni n d’dins – vlà qu’au moumint qu’ça dvroût s’passer, èl vatche ès mèt à fé des ciènes, èle oskine ès cu d’dwète à gauche, èle èrbeûle, èle sè dèsmalfute come in diâle, brèf, èle sè dèsbat si bin qu’èl toûr nè d’in vûde nin…
À ’s moumint-là, il a djustèmint Châles Dubos – in vèrt ètou, sti-lale – qui passe palé yè qui vwèt ’l manéje :
– Dites, vo vatche, èle nè véroût nin d’Ciney, des coûs ? dèmande-t-i.
– Si-fét, disst-i Jèrôme, tout sézi, comint avez dviné ?
– Èm coumère vint d’là ètou !

Elle vient de Ciney aussi

Jérôme, fermier à Bornival, est parti au marché de Ciney afin d’acheter une bonne vache de race (c’est là qu’on a toujours vendu les meilleures bêtes, tous les spécialistes vous le diront) Il a payé un peu cher, mais… quand on veut de la belle marchandise !
Il revient à la ferme avec la vache dans la bétaillère.
– Au vu de ce que j’ai donné pour cette bête, tout de même, une fois qu’elle sera en chaleur, il va falloir que je la mène au taureau sans hésiter, se dit-il en lui-même.
Et ce jour-là arriva. Jérôme emmène sa vache pour le taureau chez Colasse à Feluy. Mais – ce n’est pas possible – au moment où les choses devraient se passer, voilà que la vache se met à faire des siennes, elle balance son arrièretrain de droite à gauche, elle beugle, se démène comme une diablesse, bref, se débat si bien que le taureau ne s’en sort pas…
À ce moment-là justement, voilà Charles Dubois – un vert aussi, celui-là – qui passe par là et qui voit le manège : – Dis un peu, ta vache, ne viendrait-elle pas de Ciney par hasard ? demande-t-il.
– Oui, bien sûr, dit Jérôme, surpris, comment l’as-tu deviné ?
– Ma femme vient de là aussi !

………..


Laisser un commentaire