Quelques renseignements sur les abris anti-aériens de Nivelles

Dès le mois d’octobre 1939, des mesures sont prises pour la défense contre le péril

Dès le mois d’octobre 1939, des mesures sont prises pour la défense contre le péril aérien. Sur la Place ST PAUL on a construit dès le mois d’octobre une grande tranchée, ainsi que dans le parc de l’hôpital, à l’école CLARISSE, à l’école du Bois de Nivelles, derrière la cour de l’Ecole Communale.

En décembre 1939, trois cents mètres de tranchées sont terminés et peuvent abriter neuf cents personnes.

Ces tranchées ont leurs parois constituées au moyen de dalles en béton, la couverture est réalisée en tôle galvanisée recouverte de terre. Elles sont construites en chicane, formées d’éléments séparés par des traverses pare-éclats.

Des caves ont été renforcées pour servir d’abris et recueillir environ 2.000 personnes : athénée, école rue SEUTIN, Collège épiscopal, etc…

Une Garde Civique Territoriale a été mise sur pied à l’effectif de 260 hommes – tous volontaires – elle est affectée aux ser vices suivants :

I- Service de protection (guetteurs, alerteurs, téléphonistes, estafettes)
II- Service de surveillance et de police ;
III ……

…………..


Laisser un commentaire