Sus aux rats : l’eau et la terre « de sainte Gertrude »

Un cas particulier est celui des invasions de rats. On en trouve des cas en Gaume (à Halanzy, et un récit ancien très élaboré à Villers-sur-Semois). Mais des faits nombreux, du XIXe siècle, ont laissé des souvenirs en Ardenne méridionale. Souvent des meuniers – dont ceux de Liresse et de Vivy – étaient ainsi agressés. Proies abondantes, leurs réserves d’avoine ou de seigle étant rapidement dévorées.

Il en allait de même chez des fermiers à Rochehaut, Naomé, Orchimont ou Bohan. Les conseils, judicieux des curés étaient, après une oraison pastorale – comme on en trouve une très belle développée dans le Livre des bénédictions (1900) du poète Thomas Braun – de poser une planche sur une rivière proche. Les rats s’y rendaient « par milliers » pour aller on ne sait où.

……..


Laisser un commentaire