Tope-la ou Taupe-là

En fait, jeu de mot approximatif sur ce mammifère insectivore fouisseur, chéloniophile (amateur de ver)

En fait, jeu de mot approximatif sur ce mammifère insectivore fouisseur, chéloniophile (amateur de ver) de surcroît, voué chaque année aux gémonies par les jardiniers consciencieux… et les golfeurs. De plus, être taupier reste pourtant un métier utile, mais rare, chargé qu’il est de débarrasser vergers, pelouses et surtout potagers des graves méfaits organisés – oui ! Oui ! – de patte de maître par cet animal de moins de 50 cm de long, pesant rarement plus d’un kilogramme, mais extraordinairement habile et endurant lors du creusement de ces réseaux de galeries que trahissent, en surface, les nombreux monticules qui font le désespoir de tout propriétaire de jardin au sens large du terme.

Les oreilles de la taupe ne sont pas apparentes, question de profil ; elle est pratiquement aveugle et d’une couleur grise qui sied bien au recouvrement de l’un ou l’autre divan ou au port de l’une ou l’autre fourrure – Brigitte B. va ruer une fois encore dans les brancards, mais tant pis !!

…………..


Laisser un commentaire