Un aperçu de Nivelles intra muros juste avant 1940

À la faveur de recherches complémentaires à propos des impasses de Nivelles, je suis retombé

À la faveur de recherches complémentaires à propos des impasses de Nivelles, je suis retombé sur ce véritable trésor cartographique constitué de main comme d’œil de maître par Jean-Jacques Chapelle et confié au RIF, trésor qui constitue un véritable passage en revue, sous forme de plans et de cartes de toutes époques ou presque, de ce qui fut, mais aussi de ce qui est aujourd’hui votre ville préférée.
Ajoutez à cela des questions incessantes — je n’ai pas dit agaçantes — à propos de l’ancien ordonnancement du centre ville jusqu’à la période précédant le bombardement assassin du 14 mai 1940.
D’aucuns pourraient s’étonner de cette probable «redite», mais il est très souvent profitable de se replonger une fois encore sur ce que fut, par exemple, le sort de la rue de Soignies, donc de la rue Seutin, donc de la rue Bléval, et voiries proches.
Je vous en soumets deux plans d’époque, …….

…………..


Laisser un commentaire