Un Nivellois à Paris : Christian HECQ (Molière 2011)

INTRODUCTION En mars 1989, dans le numéro 314, RIF avait, de façon prémonitoire, fait paraître

INTRODUCTION

En mars 1989, dans le numéro 314, RIF avait, de façon prémonitoire, fait paraître un articulet sur « Un comédien qui monte ». De rares entrefilets ont tenté de suivre la progression pourtant inarrétable de notre concitoyen, en particulier le Bulletin communal « Gens de Nivelles » dans son numéro 49 de mai 2011, à l’occasion de la remise du Molière de meilleur comédien de l’année pour sa prestation transcendante, et c’est peu dire, dans « Un fil à la patte » de Georges Feydeau.

Dans le cadre de notre rubrique consacrée aux NPA [Nivellois Partis Ailleurs], et après avoir digéré au mieux cette promotion fantastique pour un Belge, et laissé aux autres chroniqueurs le soin d’en décrire les faits immédiats de l’attribution de cette récompense, nous avons décidé, sans la moindre hésitation, de consacrer un article développé au lauréat. Car il le vaut bien évidemment.


……..


Laisser un commentaire