Un souvenir de communion d’exception !

On peut parfois ne pas lésiner sur la dépense quand la célébration de l’événement est d’importance.

C’est le Concile de Latran qui, en 1215, instaure que la première communion aura lieu entre 12 et 14 ans, mais c’est à partir du XVIIe siècle que cette cérémonie prend un caractère tout particulier et solennel. Le clergé permet ainsi d’instaurer un catéchisme jusqu’au début de l’adolescence, catéchisme, qui est une période d’initiation au sacrement de l’Eucharistie. Cette « communion solennelle » est l’occasion d’offrir au communiant des cadeaux (le plus souvent à caractère pieux bien sûr ! et de marquer l’événement par des souvenirs distribués aux proches , le plus souvent sous forme d’images religieuses mentionnant, en autre, la date d’un jour important pour le jeune chrétien.
Mais le souvenir présenté ici sort véritablement de l’ordinaire par sa forme, pour le moins imposante et par la future personnalité nivelloise du communiant.

Cet objet d’une hauteur de 49 centimètres ne pèse pas moins de 10.7 kg. Ce bronze représente une tête de vierge (gravé Maria Dei) posé sur socle en marbre, objet malheureusement non signé et sans aucune marque de fondeur. Une plaquette en cuivre attachée sur le dit socle mentionne : «  Souvenir de ma Première Communion Le 13 Mars 1910 HENRI TOMBEUR ».

……..


Laisser un commentaire