Une Nivelloise au firmament du rire, Virginie HOCQ – 1ère partie

INTRODUCTION Le premier des NPA [Nivellois Partis Ailleurs] a été un acteur de premier plan

INTRODUCTION
Le premier des NPA [Nivellois Partis Ailleurs] a été un acteur de premier plan de la course automobile aux Etats-Unis, Didier THEYS. Lui a succédé un pensionnaire très apprécié de la Comédie-Française pour son jeu de scène atypique, Christian HECQ.
Place cette fois-ci à une humoriste en train, si ce n’est déjà fait, de bousculer les sempiternelles valeurs du landerneau parisien, j’ai nommé Virginie HOCQ, humoriste confirmée et bien au-delà. Je puis dire que la plupart des renseignements à son sujet proviennent du formidable press book paternel – 2 classeurs bien remplis -, de quelques numéros du RIF, mais aussi d’un de mes dossiers informatiques que j’ai intitulé « hocq-doc ». Le ton est donné. Allons-y.

Qu’est-ce que c’est ? Quest-ce qu’y a ? Qui c’est cette môme là ? Ce n’est pas un pur plagiat de la célèbre chanson de ZANINI, mais bien une triple interrogation à propos d’un quasi-OVNI d’origine nivelloise – oui, oui – qui a réussi à laisser sur leur cul — je n’ai pas d’autre mot, car les mots popotin ou derrière sembleraient dérisoires. – ces « Parigots », et donc la France entière avec contamination vers la Suisse et nos cousins d’Outre-Atlantique, les Canadiens du Québec bien sûr. En attendant l’Afrique francophone, qui sait ? On me dit à l’oreillette que c’est parti pour le Maroc.

……..


Laisser un commentaire