Une promenade guidée au centre de Nivelles avant 1940

Se diriger vers la grand’place, véritable coeur de la cité, par le marché au bétail;

Se diriger vers la grand’place, véritable coeur de la cité, par le marché au bétail; au fond, joignant les bâtiments de la collégiale, la Salle Capitulaire (façade du XVIII: siècle). Au bas de la grand’place, obélisque érigé au début du XIX: siècle, à l’emplacement de la «Maison de Ville», du XIVe siècle.

A droite, le vaste vaisseau de la collégiale romane de Sainte-Gertrude, dont la flèche s’élance à 100 mètres de hauteur. Le portail septentrional de la collégiale donne accès au cloitre roman. Cette galerie longe à l’est, la salle capitulaire, à l’ouest, l’ancien réfectoire et le palais abbatial. La galerie nord, surmontée du dortoir du chapitre (musée archéologique, à ce moment), date vraisemblablement du XII siècle, et a conservé sa physionomie première.

Au centre, un jardin qui servait jadis de cimetière. Les galeries ouest, sud et est, démolies et «restaurées » dans un style fantaisiste, en 1846, abritent de belles pierres tombales, un antique bon Dieu de pitié, les collections lapidaires du musée et les célèbres petits canons communaux, l’Inradji, Rif’ tout-dju et
Broc-à-l’haye, qui servirent lors de la Révolution brabançonne.
Ne pas manquer d’admirer la perspective des tours et des toits, en se plaçant à l’angle N.-E. du cloître.

Gagner de là, la place Saint-Paul (notre actuelle place Albert 1°), par un porche roman, sous lequel se trouve la porte du Musée Archéologique

……..


Laisser un commentaire