« Une relique » relevée dans les ruines du bombardement

Auteur : CHANTRAINE Pierre
sur une idée de VAN HOLLE Maurice

C’est notre ami et précieux collaborateur de notre revue : Maurice Van Holle qui nous remet cet objet, au premier abord, bien insolite. Il nous explique que c’est ce qu’il reste d’une des bombes incendiaires du bombardement ayant ravagé la ville en 1940.

Très vite, après la destruction de bien des immeubles on essaie de récupérer dans les débris ce que l’on peut encore !
Les chômeurs sont mis au travail pour dégager les routes et les débris de maçonnerie ; tous les briquaillons sont déposés dans les chemins de campagne autour de la ville.
Au cours de ces travaux, rue de Mons, Gaston EVRAET découvre une partie de ces terrifiantes bombes incendiaires. Cette « relique» est conservée précieusement dans la famille (1).
En prenant cet objet en main on ne peut qu’être émotionné en pensant aux terribles conséquences malheureuses qu’ont pu provoquer l’emploi d’un tel engin de mort et de souffrance.

……..

……..


Laisser un commentaire