Version française du poème IV tiré de » Bouquet-tout-fait » poèmes wallons

Rien qu’en fermant les yeuxJe vous revois, petite ville, Avec votre clocher droit comme une

Rien qu’en fermant les yeux
Je vous revois, petite ville,
Avec votre clocher droit comme une baguette d’acier,
Vos toits mauves et bleus
Pressés l’un contre l’autre
Et qui se contrarient comme frère et sœur…

Petit à petit,
Tout revient à ma mémoire,
Le boulevard qui fait le gros dos
Comme un chat près du feu,
Les ruelles qui s’enfuyent en zigzagant
Et qui se cachent parfois comme pour faire « Coucou. beuh ! »

…………..


Laisser un commentaire