Victor Hugo vient nous rendre visite

VICTOR HUGO séjourne à Waterloo et VIENT NOUS RENDRE VISITE Il n’y a pas bien

VICTOR HUGO séjourne à Waterloo et VIENT NOUS RENDRE VISITE

Il n’y a pas bien longtemps, nous avons vu Bourvil à Waterloo. Il détroussait des cadavres sur le charnier napoléonien … ce jour-là, le cinéma  » Stuart  » jouait  » Les Misérables », un film-fleuve inspiré de l’oeuvre du grand Victor …

La mixture de l’histoire, de la littérature et du cinéma donne parfois des plats succulents. Celui-ci ne manquait pas de saveur. Il faut admettre que les belles images franco-italiennes sont bien attachantes. Reflètent elles la réalité historique ? Qu’importe ? Le cinéaste a bien pu prend:re les même’s libertés que l’écrivain. Hugo n’était pas historien mais poète. Aussi rien d’étonnant si sous sa plume l’insignifiant chemin creux d’Ohain devient un  » gouffre infernal « , bien plus, un  » abîme  » qui arrête l’élan des nobles cuirassiers. Ecoutons-le :

… les cuirassiers venaient d’apercevoir entre eux et les Anglais un fossé, une fosse. C’était le chemin creux d’Ohain. L’instant fut épou – vantable. Le ravin était là, inattendu, béant, à pic sous les pieds des chevaux ………… le ravin inexorable ne pouvait se rendre que com – blé, cavaliers et chevaux y roulèrent pêle-mêle se broyant les uns les au tres, ne faisant qu’une chair dans ce gouffre, et, quand cette fosse fut pleine d’hommes vivants, on marcha dessus et le reste passa. Presque un tiers de la brigade Dubois croula dans cet abîme. « . Le peintre Chéca se servant du style grandiloquent de ce géant de la littérature, fit s’écrouler une avalanche de cuirassiers dans un véritable pré cipice !

Collection « Glanes littéraires »

………


Laisser un commentaire