Vous avez dit »EXODE« ….

Je vous ai gratifiés, il y a quelques années, d’une liste, non exhaustive il est

Je vous ai gratifiés, il y a quelques années, d’une liste, non exhaustive il est vrai, de la plupart des Nivellois qui ont été contraints et forcés de partir en exode dès le lendemain du terrible 14 mai 1940. J’ai complété la démarche de recherche par une descente sur place, à la faveur de vacances passées dans le Sud de la France, en pas moins de 12 endroits sélectionnés sur base de la présence sûre de Nivellois… et compatibles avec un itinéraire malgré tout orienté versla détente : La Voulte, Saint-Laurent-du-Pape, Allemans-sur-Dropt, Beaumont de Lomagne, … Il m’a déjà semblé, à ce moment, avoir passé sous silence le sort de ces Français si accueillants au début, puis devenus presque insultants («Boches du Nord») à la reddition de Léopold Ill, et enfin humiliés et redevenus « compréhensifs » dès le lendemain de l’appel du Général de Gaulle, le 18 juin 1940, appel consacrant la défaite des Français … et la fin, provisoire, de leur propre exode.

Ce sont divers avatars de ce mouvement incontrôlé de foule apeurée, tout à fait pareils à ce que connurent nos Belges, que je me propose de vous exposer afin de décrire, à destination des plus jeunes, l’horreur sans nom que fut cette fuite en avant, traumatisante pour tous et à ne jamais ignorer depuis que ce genre de manœuvre est devenue monnaie courante de nos jours : Rwanda, Yougoslavie, Ethiopie. et j’en passe !! Le canevas sera fourni par un recueil de récits d’exode édité par la revue française «Historama», récits que je me permettrai de parsemer de quelques remarques et compléments d’information mis entre [ ].

……..


Laisser un commentaire