Emile LEMPEREUR » wallon inoxydable «

Auteur : DEWANDELAER Yvan   Nous vous l’annoncions dans le « Rif » n°480 (p.53), Émile

Nous vous l’annoncions dans le « Rif » n°480 (p.53), Émile Lempereur(2), le doyen de la Société de Langue et Littérature Wallonnes, s’est éteint le 10 août 2009, deux mois avant son centième anniversaire. Nous allons évoquer ici cet homme exceptionnel qui a consacré toute sa vie à la défense de la culture et de la langue wallonnes.
C’était, de longue date, un ami de Franz Dewandelaer. Ils avaient le même âge, à quelques mois près (3), et les mêmes idées sur la littérature, les mêmes révoltes face aux injustices sociales.

LEMPEREUR Émile
Né à Châtelet le 16 octobre 1909 Fils de commerçants bouchers, vivant dans un milieu ouvrier, Émile Lempereur suit une formation d’instituteur à l’École normale de l’État à Mons.
Instituteur communal à Châtelet (1928-1950) et à l’Athénée de Châtelet (1950-1963), chargé de cours à l’École provinciale de service social à Châtelineau (1948-1952) et à l’École industrielle de Châtelet (1952-1954), bibliothécaire diplômé de l’Institut provincial d’Éducation et des Loisirs, Émile Lempereur est Surtout un touche-à-tout-culturel-wallon. Déjà en 1930, il créait à Châtelet un club de cinéma et assurait le secrétariat d’un nouveau cercle local d’histoire et de folklore et, en 1932, figurait parmi les fondateurs d’un cercle régional d’art et de littérature, qu’il présidera après la guerre, pendant un demi-siècle.

……….


Laisser un commentaire