Explorer l’Egypte et la Nubie au début du XIX e siècle. [ J.J. Rifaud ]

Une exposition, essentiellement basée sur une quarantaine de lithographies de Jean-Jacques Rifaud
prêtées par la Société royale d’ Archéologie, d’Histoire et de Folklore de Nivelles et du Brabant wallon, se déroule actuellement au Musée royal de Mariemont jusgu’au 12 septembre 1999. La coordination scientifique et la conception ont été assurées par Marie-Cécile Bruwier, docteur en égyptologie, assistante de recherche.
Jean-Jacques Rifaud resta longtemps dans l’oubli ; son oeuvre, publiée entre 1829 et 1852 est incomplète.
C’est en 1998 gue cent quatre-vingt-neuf lithographies furent découvertes dans les collections de la SAN.
Soixante d’entre elles furent exposées à Nivelles en octobre et novembre 1998, ce qui permit de constater que le grand intérêt des planches de cet explorateur réside surtout dans l’authenticité du témoignage sur l’Egypte de Mohamed Ali.
Deux autres aventuriers et/ou explorateurs sont présents également a L’exposition ; le plus connu est Giovanni Battista Belzoni – il vécut en Egypte de 1815 à 1829 -, le découvreur de la tombe de Sethi Ier ; l’autre, ingénieur au service de Mohamed Ali, Émile Prisse d’Avesnes qui, par deux fois, visite l’Egypte entre 1827 et 1860 et ramena au Musée du Louvre la “Chambre des Rois” !

……..


Laisser un commentaire