In memoriam : Charles Janmart

Le mercredi 24 septembre dernier se déroula, sur le perron de l’Athénée royal de Nivelles, une cérémonie aussi brève qu’émouvante, commémorant un événement vieux de près de soixante ans.
Rappelons les faits. En janvier 1943, Charles Janmart, docteur en philologie classique de l’Université de l’État à Gand (avant sa flamandisation) et professeur à l’Athénée royal de Chimay depuis 1920, est nommé préfet de l’Athénée de notre cité. Ce que les Allemands ne savent pas, c’est que cet homme remarquable, déjà résistant au cours de la Première Guerre mondiale, fait partie du Service de Renseignement et d’Action Marc. Hélas ! À la suite de l’interception d’un membre du réseau, il est arrêté par la Feldgendarmerie dans son bureau le 1er mars 1944 ; refusant de surcroît de livrer des listes d’élèves à l’autorité occupante,
celle-ci le déporte en Allemagne. Il mourra au camp de GrossRosen le 31 janvier 1945, à la suite d’une injection létale, ultime abomination commise par des SS en déroute ; le camp, en effet, sera libéré par les troupes russes le 7 février.

……..


Laisser un commentaire