L’ évacuwâcion

Auteur : DRUET Marie Thérèse Dèspü tout in temps dj’intindoûs les grands pârler dèl guêre

Dèspü tout in temps dj’intindoûs les grands pârler dèl guêre yè djè n’compérdoûs ni° grand choûse à tout ç’qu’is racontine. Em popa astoût rapèlé yè quand i rvènoût pacoû in condff, i s’dèspétchoût d’fosser ! djärdin yè d’sèmer ‘! tchamp. I daloût dire bondjoù à ‘s moman èy’à nos matantes èyè tout râde I faloût d’djà l’èrmin.ner al gare dè l’Est. Doûlà, djè n’lachoûs ni d’brére toutes les lârmes d’èm pètit coûrp in l’ ravisant nos fé signe dè d’si lon qu’i poloût pal poûrtière du train. Djè l’viyoûs si volti m popa !
Di Mé karante, katre eûres au matin. T’à n-in coû djè m’sins agripiéye pal pia du dos yè trin.néye kate à kate dins les montéyes.… Arivéye dins ‘l coûr, èm moman qu’avoût l’ér d’ène pièrdüwe ravisoût les aviyons qui lachine à grands coûps leûs bombes sul Champ d’Aviacion d’Nivèle. Em popa qui stoût in condji ‘s djoû-là ascoutoût ‘l posse qui rèpètoüt sins rlache què les sôdärds dèvine s’inraler à leû réjimint au pus râde yè qu’les cyins qui n’raline ni° astine considèrés come désèrteürs.… Êy’ il èsst’ invoye, ployant padzou’s satchrimpli d’chagrin.

……….


Laisser un commentaire