La Libération, enfin !

Auteur : DUMONT Joseph  extrait de Nivelles dans la tourmente 1939-1945 A quelques heures de

extrait de Nivelles dans la tourmente 1939-1945

A quelques heures de l’arrivée des premiers blindés américains à Nivelles, le bourgmestre Jeuniaux convoque tout le Conseil communal pour le lendemain 5 septembre : il prend là une initiative doublement entachée d’illégalité, ceci dans le sens où l’entendait l’Ordre nouveau.
D’abord, les conseils communaux sont dissous depuis le 28 mai 1941 et aucun pouvoir de tutelle ne les a encore
reconstitués ; ensuite, le bourgmestre a réinvesti d’office les deux échevins que le même Ordre nouveau avait défenestrés à la fin de l’année 1942 au profit de deux rexistes. Il va sans dire, qu’à ce moment, les deux collabo-échevins ont pris la fuite ; ils ne regagneront Nivelles que dans un fourgon cellulaire.

………

N’oublions Jamais….. Non, plus jamais…

De près, sur nos têtes, dans notre chair, nous avons revu ce qu’était la guerre moderne.
Une boucherie sans nom, qui frappe indifféremment les soldats, les non-combattants, les femmes, les enfants.
Ce que nous avons vécu l’autre nuit, des milliers d’hommes, de soldats, de femmes, d’enfants, dans les deux camps, l’ont vécu depuis quatre ans.
Si nous sommes des hommes ….

……….


Laisser un commentaire